Aya Cissoko

 

« Devenir quelqu’un, c’est avoir une véritable conscience de l’autre. » Rencontre avec Aya Cissoko, triple championne du monde de boxe, passée par Sciences Po et conférencière, autrice et comédienne.

 

Écouter l’interview

 

Aya Cissoko a publié en 2011 un premier livre sur son parcours, Danbé, écrit avec Marie Desplechin et adapté en téléfilm pour Arte en 2014, suivi en 2016 par N’ba et le 6 mai 2022 est sorti ce nouveau livre, Au nom de tous les tiens, publié au Seuil. Une parole puissante, claire, juste et nécessaire, parce qu’il est urgent d’écouter.

Dans cette interview, nous revenons sur le parcours d’Aya Cissoko, sur le contenu de son nouveau livre et sur ce qui l’anime aujourd’hui, parce qu’ « Il faut continuer à se battre et à interroger les hiérarchies sociales, montrer comment racisme et mépris de classe se mêlent dans une logique perverse. » et parce que « Devenir quelqu’un, c’est avoir une véritable conscience de l’autre. » Des réflexions sous-tendues par une colère légitime mais aussi par un profond désir de mettre à plat ensemble ce sur quoi nous avons collectivement à réfléchir, dans une approche constructive qui appelle à un véritable universalisme qui inclurait enfin tout le monde.

Photo Aya Cissoko haut de page : © Bénédicte Roscot 

 

Aya Cissoko : © Bénédicte Roscot 

 

Présentation du livre « Au nom de tous les tiens » par l’éditeur

« Quand Aya Cissoko était jeune, sa mère, Massiré Dansira, ne cessait de lui répéter : « Tu n’es pas l’enfant de rien ni de personne ! ». Devenue mère à son tour, l’autrice entend ici rappeler à sa propre fille ses origines ; son enfant est en effet issue d’une double lignée à l’histoire violente et douloureuse, celle de guerriers bambaras du Mali qui ont affronté la colonisation, et de juifs ashkénazes déportés à Auschwitz. Comment calmer les brûlures de ces destins mêlés ? Il faut continuer à parler, dénoncer, lutter, ne pas cacher les difficultés de la condition noire, regarder en face les vexations subies par une mère vaillante dans un pays hostile. Il faut continuer à se battre et à interroger les hiérarchies sociales, montrer comment racisme et mépris de classe se mêlent dans une logique perverse. Parce qu’elle a compris que l’ascension sociale, si elle éloigne de la pauvreté, ne protège pas des préjugés, Aya Cissoko ne veut oublier ni les siens, ni d’où elle vient. Elle sait maintenant transformer en mots puissants et éruptifs, dans une ultime tentative de conciliation, une colère qui jaillit des tréfonds de son enfance. Aya Cissoko est une ancienne championne de boxe passée par Sciences Po. Elle est aujourd’hui conférencière, autrice et comédienne. »

 

 

Acheter le livre « Au nom de tous les tiens » d’Aya Cissoko (Seuil) sur le site Librairies Indépendantes

Acheter le livre « Danbé » d’Aya Cissoko avec Marie Desplechin sur le site Librairies Indépendantes

 

Écouter l’interview

Une interview réalisée par Anne Greffe

 

 

Vous pouvez retrouver Le Podcast de So Sweet Planet sur

et sur la plupart des applis de podcasts

 

So Sweet Planet : un site et un podcast indépendants.

Vous appréciez So Sweet Planet ? Soutenez mon travail sur Patreon !

Become a Patron!

 

 

Partager cet article :
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager par mail
Partager avec Whatsapp
Partager sur LinkedIn
So Sweet Planet sur Apple Podcasts
Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial

Abonnez-vous gratuitement

pour recevoir les nouveaux podcasts

de So Sweet Planet dans votre boîte mails ! 🤩

(environ un par semaine)

✨ 🌈 🌍🌱 ✨

 

So Sweet Planet ne partage pas votre adresse mail