LE GRAND FESTIVAL contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT

 

Du 16 au 24 mars 2019, le Musée de l’histoire de l’immigration propose une programmation qui célèbre la diversité et l’engagement artistique.

Dans le cadre de la Semaine nationale d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme, le Musée de l’histoire de l’immigration, la Dilcrah et les artistes se mobilisent pour offrir un festival qui se veut ancré dans l’actualité.

 

Autour de Shirley Souagnon, artiste de stand-up engagée, le Grand Festival réunit des artistes du Voguing, du Stand-up, de la danse, du théâtre, du cinéma et des acteurs de la lutte contre les discriminations.

 

Shirley Souagnon - Crédit Thomas OBrian

 

À une époque où les actes racistes, xénophobes, antisémites et homophobes ne cessent d’augmenter en France, où le harcèlement, les discours de haine et de discrimination occupent de plus en plus de place sur Internet, le Grand Festival invite des médias, des youtubeurs et le public à débattre sur les moyens de résister sur la toile et de faire d’internet un outil de pédagogie dans le combat contre toutes les discriminations.

 

Crédit Nicolas Nelson - Jérémy Duflot

 

Au programme

 

Shirley Souagnon, « parraine » du Grand Festival, prête sa voix à cette 4ème édition et participera à différents événements : la soirée Nouveaux Médias, un atelier de stand up, la soirée carte blanche DEBOUT PARIS ! et la présentation de l’ouvrage collectif Noire n’est pas mon métier.

Le Tribunal pour les Générations Futures  posera la question de la remise en cause du modèle sociétal universaliste. Avec Mathieu Longatte (alias Bonjour Tristesse), Grace Ly, Clique TV, Loopsider et Women trend Family.

La soirée Nouveaux Médias animée par Raphäl Yem avec Grace Ly et le youtubeur Matthieu Longatte alias Bonjour Tristesse réunira des représentants de Clique TV, Loopsider, Women trend Family et Street press pour s’interroger collectivement sur la manière dont les médias luttent contre le racisme

Un débat autour du texte Un homo dans la cité de Brahim Naït-Balk

Des tables rondes sur l’antisémitisme avec Benjamin Stora

 

Sur scène, Tous Unis Contre la Haine :

– Shirley Souagnon et ses invités Marina Rollman, Tania Dutel, Noman Hosni et Paul Taylor évoquent des sujets sensibles comme le racisme et la religion, ou encore s’amusent des questions d’identité et de discrimination.

– En ouverture du festival, le Palais propose une soirée exceptionnelle de Voguing (mouvement d’expression des communautés gay afro-américaines) dans son Forum Art déco, avec la House of Ninja. Le voguing rompt avec les canons de beauté des magazines et met en avant le corps, la diversité et la fraternité.

 

Image du film Paris is Voguing

Les questions de l’homophobie, de l’identité et du genre sont aussi traitées avec les spectacles :

Queen size du chorégraphe Mandeep Raikhy

Hadra-Youness-Yassine d’Alexandre Roccoli

Lpièce de théâtre Qui suis-je ? de la Compagnie Chat Foin, mise en scène par Yann Dacosta

 

En conclusion de la semaine, la chorégraphe Sandra Saintes Rose Fanchine met en scène une parade carnavalesque musicale et dansée, ponctuée de performances et inspirée par Claudia Jones, précurseure du carnaval de Notting Hill et leader d’opinion antiraciste d’origine trinidadienne / américaine.

 

Informations et programmation sur la page Grand Festival du site du Musée de l’histoire de l’immigration

Les événements de la Semaine nationale d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme sur le site du gouvernement

 

Partager cet article :
Partager cet article sur Facebook
Partager cet article sur Twitter
Partager par mail
So Sweet Planet sur Apple Podcasts
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Souhaitez-vous recevoir la Newsletter

de So Sweet Planet ?

Recevez une fois par semaine les nouveaux podcasts et les nouveaux articles !

Holler Box